MegaZine3 requires JavaScript and Adobe® Flash® Player 10

Please ensure you have JavaScript enabled in your browser. Even if you do not have the Adobe® Flash® Player installed, this may allow a fallback version to be rendered.

To install the Adobe® Flash® Player, follow the links below:

Get Adobe Flash Player

If you still encounter problems after installing the Adobe® Flash® Player, from the above link, try this one:

Get Adobe Shockwave Player

Powered by MegaZine3

283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:41 Page 42 Rassemblement par Willi Tacke, Marino Boric Traduction : Cynthia Busse Photos des auteurs Un spectacle formidable : le géant européen A380 et le taxi de l’espace WhiteKnightTwo trönaient au milieu de plusieurs milliers de petits avions provenant des secteurs LSA, aviation générale et Experimental. Le show offrait un éventail allant du gigantisme jusqu’au premier vol du biplace Electro LSA E 430. Un tel éclectisme a attiré cette année plus de visiteurs que l’an passé et a mis toute la région dans un état de transe. Tour d’horizon en temps de crise. OSHKOSH 2009 : nouveaux records & 42 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:42 Page 43 enthousiasme intact 43 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:43 Page 44 Rassemblement « J’attendais beaucoup de cet AirVenture 2009 et mes espérances ont été dépassées. Il fut le meilleur de tous les temps pour ce qui est de moments forts mêlés d’enthousiasme et de passion du vol. » conclut Tom Poberezny, le pr6sident de l’EAA, lors du discours de clöture. Douze pour cent de visiteurs de plus que l’an dernier ; le nombre incroyable de 578 000 personnes a 6t6 at- teint du 27 juillet au 2 aoüt dont 41 000 campeurs qui ont veill6 ä perp6tuer l’ambiance Woodstock ä Oshkosh. Plus de 10 000 visiteurs avions venant des USA ou de l’6tranger. Une r6compense m6rit6e pour l’EAA qui avait investi plus de 2,63 millions d’euros dans l’am6lioration et la transformation du domaine d’exposition, une nouvelle tour de contröle et de nouvelles pistes, l’agrandissement des surfaces d’expo et de camping ainsi qu’une r6 novation des sanitaires. L’arriv6e du g6ant des airs europ6en, l’A380 (le prototype n° 2), a enthousiasm6 le public am6ri- cain pourtant particulièrement gât6 en nouveaut6s. La dernière ovation remonte ä 1984, lors de l’atter- rissage du Concorde. Quand l’appareil a r6alis6 quelques cercles avec une vitesse minimum ä peine au-dessus des 200 km/h, on aurait pu croire qu’il allait tomber du ciel. Des centaines de visiteurs eu- rent la patience de faire la queue pour visiter l’int6- rieur. Le PDG d’Airbus, Thomas Anders, avait fait le d6placement. Claude Lelaie, le pilote d’essai en chef n’est pas un nouveau venu ä l’AirVenture. Il avait fait le voyage en 1981 avec un minuscule bi- moteur de type CriCri. Cette fois-ci, son petit avion 6tait lä, mais dans une caisse enfouie dans les soutes du A380. www.airventure.org/news/2009/090728_shade.html L’A380 entre en piste... Tom Poberezny nous r6v6la lors de la clöture la formule magique d’Oshkosh : « Ce sont les 4 P : planes, people, passion, participation (avions, gens, passion et participation). Ce sont les avions qui attirent les gens ici. Les gens leur donnent vie. La passion les motive. Mais sans participation, rien de tout cela n’existerait. » Pour le prochain AirVenture (du 26 juillet au 1er aoüt 2010), il an- nonça l’6ventuelle venue du SpaceShip (Eve), le 75e anniversaire du DC3 et comme thème tech- nique principal, les progrès et le d6veloppement du vol 6lectrique. Première mondiale pour la pr6sentation en vol du WhiteKnightTwo, avion porteur pour le taxi de l’espace SpaceshipII (Eve), de l’entreprise Virgin Galactic qui rencontra un immense succès auprès du public. L’avion tout composite constitu6 de deux fuselages avec une envergure de plus de 42 mètres atterrit peu avant l’Airbus sur la piste 18/36. Il a 6t6 conçu par l’entreprise fond6e par Burt Rutan : Scaled Composites, en partenariat avec Virgin Galactic de Sir Richard Branson. Tous les après-midi on pouvait l’admirer en vol ainsi que l’Airbus. ➨ ➨ UL/LSA, les nouveautés Un avion ä petit prix : le Solo d’Ayerscraft En ces temps de crise, Rienk Ayers d’Ayers- craft avait pr6par6 une bonne surprise aux vi- siteurs d’Oshkosh. Il a ramen6 de Cali- fornie une maquette du monoplace Solo, dont le kit est propos6 ä 19 800 $US, prix salon. Ayers est connu pour ses projets et id6es insolites, comme le prouve cet appareil. Pour obtenir un prix aussi attractif, les clients doivent faire quelques sacrifices : pas de verrière, le moteur n’a pas de r6ducteur et il n’y a qu’une instrumentation minimale. Pour des raisons de coüt, Ayers a fait le choix d’une motorisation industrielle Briggs & Stratton, un quatre-temps en V de 1000 cm3, relati- vement lourd en prise directe. D’une puissance de 35 ch ä 3 300 tr/min, il ne consomme que 5 litres et demi ä l’heure en croisière. Le moteur ne coüte que 44 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:43 Page 45 My Sky Msone 500 $ aux USA. Ceux qui veulent une cabine ferm6e et un r6ducteur doivent rajouter 25 000 $. Le poids total de l’appareil tout composite est d’environ 180 kg, ce qui peut être notablement r6 duit par le choix d’un moteur plus l6ger. L’appareil est donn6 pour une vitesse maximum de 160 km/h et une vitesse mini de 64. Sur cet avion bon march6, les ailes se d6montent en d6vissant 4 vis. Le client peut choisir entre train tricycle ou clas- sique. Ayers travaille pour l’instant au d6veloppe- ment d’un quadri et sextuplace qui doivent at- teindre, moteur turboprop remanufactur6 compris, autour de 500 000 $US en kit. Il en d6jä mont6 un pour lui-même et va r6aliser son premier vol très prochainement. www.ayerscraft.com Après avoir pr6sent6 l’an pass6 la maquette du Msone, l’entreprise MySky-Aircraft a amen6 le pre- mier prototype volant ä Oshkosh qui a d6jä 100 h de vol. Avion tout composite motoris6 par un Jabiru 3300 six cylindres. En projet, la construction de 4 autres avions homologu6 S-LSA qui seront vi- sibles au prochain AirVenture et coûteront autour de 117 000 US$. L’6l6gant biplace devrait trouver une utilisation militaire. Dans cette version, le Msone sera vraisemblablement 6quip6 d’un turbo- propulseur. www.mysky.aero le Sonex Jet JSX-1 Maquette Samson Switchblade Sam Bousfiel de Samsom Motors 6tait radieux : il avait vendu un Switchblade avant même que l’ap- pareil soit expos6 ä Oshkosh. Son client voulait ä tout prix le nº de s6rie 001. Il s’agit d’une moto bi- place volante qui a les performances d’une Ferrari California. Sur route, l’engin s’utilise comme une moto, ce faisant les ailes sont repli6es en dessous. Le Switchblade MMV (Multi-Mode-Vehicle) possède trois ailes : ä l’avant et ä l’arrière où elles sont fixes et celle du milieu, la plus grande, s’ouvre comme un ciseau. La largeur de la machine est de 1,7 mètre. En tant que v6hicule, elle atteint 150 km/h et en vol la vitesse de croisière est donn6e pour 280 km/h avec une autonomie de 550 km. Diff6rentes motorisations sont pr6vues : Freedom Wankelmoteur, Lycoming IO-320, Yamaha F JR 1300 et Suzuki Hayabusa. A la fin du rassemblement, 10 commandes sûres 6taient pass6es. www.samsonmotorworks.com Le constructeur de kits Sonex avait pr6par6 l’une des plus grosses surprises du rassemblement. « Nous l’appelons SubSonex et il n’a rien ä voir avec tout ce que nous avons fait jusqu’ä présent. » nous explique John Monnett, propri6taire de l’en- treprise. « L’idée de base est de proposer un jet en kit bien en dessous des 50 000 $US. » Le Jet mono- place qui a conserv6 l’optique anguleuse des autres produits Sonex, doit atteindre une vitesse de croi- sière de 400 km/h et une Vne de plus de 450. Le moteur est une modification de turbine issue de l’a6romod6lisme et qui d6veloppe une pouss6e de 75 ä 90 kg. Il est aliment6 par un r6servoir de 120 l qui, aux dires de Monnett, est suffisant pour une bonne heure de plaisir. Ä cause de sa motorisation, le Sonex Jet ne peut pas rentrer dans la classe LSA qui n’autorise que les moteurs ä pistons. www.sonexaircraft.com 45 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:44 Page 46 Rassemblement Icon Aircraft « Comme on peut le voir sur une vidéo internet, l’angle du volet de profondeur est très grand, ce qui est dü ä des interférences entre le plan avant et les roues situées juste ä l’arrière de celui-ci. Nous ne voulons pas mettre notre seul exemplaire volant en danger en lui faisant gagner de l’altitude. » L’homologation et la production de l’appareil qui devrait coüter 194 000 $US sont prdvues pour mi- lieu 2011. www.terrafugia.com Remos Flight Design Corvin Huber, le CEO de Remos ddclara lors d’une confdrence de presse, que l’entreprise devrait bdnd- ficier d’importants capitaux de la part du nouvel in- vestisseur Pall Mall de Londres. Cela lui permettra d’asseoir sa position de leader sur le marchd LSA. . www.remos.com L’Icon A5, ddjä prdsentd comme prototype l’an dernier, attirait les foules au moment du repliage de ses ailes qui avait lieu trois fois par jour. Le proto- type 02, lui, ne ddcolle pas seulement d’une sur- face liquide, mais aussi sur le dur. Il a accumuld une cinquantaine d’heures de vol. C’est le refroi- dissement par air du moteur qui le diffdrencie es- sentiellement du prdcddent. L’ouverture principale du refroidissement a dtd rdduite. En revanche deux petites ouvertures ont dtd pratiqudes sous l’aile ä l’arrière de la cabine ainsi qu’une fente de 5 cen- timètres de large sur un mètre de long devant l’hd- lice. On put assister ä plusieurs ddcollages sur le lac Winnebago, non loin de lä, qui permirent d’ad- mirer la manoeuvrabilitd de l’avion. Kirk Hawkins, le PDG d’Icon AIrcraft annonça l’augmentation de capital de sa socidtd et confirma que le A5 faisait ddjä l’objet de 400 commandes. www.iconair- craft.com Flight Design L’annonce de Flight Design qui offrait un appareil pour la tombola EAA prdvue cette annde fit son effet. L’entreprise prdsenta dgalement les deux nouveaux produits ddjä vus sur l’Aero : le pilotage Les « updates » Update du Terrafugia tout ä la main et un pod pour les bagages sous le fuselage. Ce coffre de transport de 8 kg peut en- granger jusqu’ä 30 kg de bagages et ne rdduit les performances que de 2 noeuds. www.flightdesign.com Update du Vampire Prdsentd l’an dernier, cet appareil ressemblant ä une automobile a reçu quelques amdliorations. Il a ddjä rdalisd 28 ddcollages près du sol. Carl C. Die- trich, le directeur de l’entreprise, nous explique : 46 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 17:19 Page 47 Le Belite 254 Sadler Aircraft a d6velopp6 une nouvelle variante du Vampire LSA avec un moteur propulsif. Après la perte du prototype due ä des problèmes survenus au moteur Wankel dont il 6tait 6quip6, le choix s’est port6 sur un Jabiru six cylindres qui a fait ses preuves. Le prix de l’avion prêt ä voler s’6lève ä 96 900 $US. Un kit sans moteur ni instrument est disponible pour 33 000 $US. www.VampireLSA.com Produits finis Mise sur le marché du Falcoposite Furio bone. Le premier vol se d6roula peu avant l’Air- Venture, le 4 juillet. L’avion est motoris6 par un moteur MZ 34 de 28 ch. Le kit de base s’6lève ä 19 000 $, l’avion tout 6quip6 6tait propos6 au prix salon de 24 995 $US. Équip6e du MZ-201 de 45 ch, plus puissant, la variante CPC atteint, prête ä voler, 34 990 $ US. Le Belite 254 est un FAR Part 103, il est donc possible de le piloter sans brevet aux USA. www.beliteaircraft.com Le Furio L’entreprise Falcoposite originaire de Nouvelle- Z6lande a d6marr6 sur le salon d’Oshkosh la mise sur le march6 du kit composite Furio. Le premier vol a 6t6 r6alis6 le 6 f6vrier 2008, 19 commandes ont d6jä 6t6 prises dans son pays d’origine dont 15 sont d6jä livr6es. Le Furio est 6quip6 d’une motori- sation de 180 ch et atteint 340 km/h de vitesse de croisière. Le kit coüte 170 000 $US et l’avion prêt ä voler 250 000. www.falcoposite.com Maverick d’i-tec Belite Aircraft, kit monoplace Pour la première fois, l’entreprise Belite Aircraft du Kansas pr6sentait deux variantes de son mono- place Belite 254. Les deux sont disponibles en kits ou comme avions prêts ä voler. La variante clas- sique est pourvue d’ailes en bois recouvertes d’alu, pour la variante CPC elles sont en fibres de car- L’entreprise i-tec (Indigenious People’s Techno- logy and Education Center) apportait une machine inhabituelle ä Oshkosh. Le v6hicule tout terrain ä quatre roues est 6quip6 d’un parachute qui peut l’emporter dans les airs. Le Maverick a 6t6 d6ve- lopp6 pour soutenir les missions et transporter les autochtones dans les r6gions les plus inaccessibles du monde. Ce v6hicule l6ger est motoris6 par un moteur Boxer Subaru quatre cylindres de 130 ch et possède deux transmissions, une pour les roues ar- rière l’autre pour l’h6lice propulsive. Au sol, l’ap- pareil atteint une vitesse maximum de 130 km/h, et 65 en vol. La transformation pour en faire un v6hi- cule volant prend 5 minutes aux dires du construc- teur. Pour ce faire, il faut 6tirer une tige t6lesco- pique de 10 mètres de long qui est rang6e sur le toit 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:44 Page 48 Rassemblement tout comme le para- chute. On fixe le pa- rachute, maintenu en forme et en position par un tube flexible, au bout de la tige. Il n’est pas n6cessaire d’avoir des connais- sances approfondies en pilotage pour voler avec le Mave- rick, car le volant est utilis6 aussi bien au sol qu’en l’air. Pour d6coller ou atterrir, il suffit de pousser ou tirer le volant dans la direction souhait6e. www.itecusa.org Ä l’automne, l’application iPhone proposera des donn6es m6t6o, navigation et entr6e des donn6es de vol pour 99,95 $US annuel. Pour tous les Smart-Phones comme le Blackberry on pourra consulter les cartes d’a6rodrome ainsi que les an- nonces METAR-TAF pour 9,95 $US mensuels. Cheetah XLS D’autres exposants comme MGL Avionics sp6cia- lis6 dans les domaines LSA et Exp6rimental ont ajout6 d’int6ressantes fonctions ä leurs syst8mes existants. On pouvait admirer l’6volution de l’6- cran digital EFIS Voyager en Odyssey. Ce dernier offre un 6cran TFT de 10,4 pouces, avec une bonne r6solution superVGA, un processeur plus rapide, un emplacement pour des syst8mes d’alarme de trafic et un autopilote digital. Etonn6s, nous avons d6couvert sur le stand MGL l’Xtreme, un 6cran PFD dans le style des petits instruments Dynon, avec toutefois un 6cran plus grand (4,3 pouces). La mise sur le march6 ne saurait tarder au prix d’en- viron 1 500 ä 2 000 $US. En exclusivit6, la fonc- tion « dernier recours » qui permet d’un clic de connaître l’a6rodrome le plus proche. www.mglavionics.com L’entreprise Midwest Sport Aviation LLC se pr6 senta ä Oshkosh en tant qu’importateur des avions Rainbow Aircraft d’Afrique du Sud. Le biplace Cheetah a 6t6 vendu ä plus de 100 exemplaires. Midwest propose le Cheetah XLS en kit sans mo- teur ä partir de 22 000 $US et prêt ä voler ä partir de 53 000. Presque toute la gamme des moteurs Rotax et Jabiru est adaptable. www.mwsportaviation.com Du lourd sous alimentation 6lectrique Le d6sir de se d6tourner des pompes classiques pour aller vers la simple prise de courant est ind6niable. Cette tendance se confirme de plus en plus aupr8s des constructeurs qui vont d’avion ä motorisation 6lectrique ä des syst8mes personnels. On pouvait voir de nombreux prototypes comme le e430 ou le eGull 2000, la plupart cependant n’6taient pas prêts ä voler. L’EAA elle-même a reconnu cette tendance et a or- ganis6 pour la premi8re fois une E-exposition du futur ainsi que de nombreuses rencontres entre les int6ress6s. A cöt6 de ces constructeurs venus du monde entier, plusieurs universit6s 6taient repr6 sent6es comme la Nasa, Cafe-Foundaton et le X- price Comitee. « Tous ont reconnu qu’il serait bienvenu de travailler ä des standards » r6sume Bob Waldron de l’EAA apr8s les premi8res ren- contres. Ces d6fi- nitions pour les v6hicules 6lec- triques a6riens de- vraient être pr6 sent6es au prochain AirVen- ture. Une ren- contre est 6gale- ment pr6vue lors de l’Aero 2010. Avionique et 6lectronique Beaucoup de nouveaut6s dans le domaine de l’avionique et de l’6lectronique, un des plus dyna- miques du salon. Garmin proposait tout un feu d’artifice de nou- veaut6s dans les secteurs UL/LSA ainsi que celui de l’aviation professionnelle. Fait sur mesure pour les classes UL/LSA, Garmin montra son syst8me G3X/PFD (Primary Flight Display) et MFD (Multi Function Display) et pr6senta son G3X avec jus- tesse : « Sa mère est un portable, son père un G1000 ! ». Cet instrument ä encastrer repr6sente toutes les fonctions primaires ainsi que les pa- ram8tres moteur. Il est pourvu d’une fonction Mo- ving-Map, navigation, m6t6o (option), base de donn6es des a6rodromes et d’une cartographie montrant les obstacles. Il est propos6 ä 9 995 $US comme simple 6cran et ä 14 115 $US comme 6cran double. On pouvait voir le syst8me d6jä install6 sur les avions de Flight Design, Gobosh, Sting Sport et Tecnam lors du salon. Le Garmin G600-System a reçu la VT (Synthetic Vision Technology), une tranche pour un radar m6t6o, direction du vent, un adapteur de pilotage automatique et un nouveau graphisme. Toutes ces fonctions, d’une valeur de 8 000 $ selon le constructeur, sont contenues ä pr6sent dans G600 de base qui se monte ä 29 995 $US. www.garmin.com Le eGull 2000 48 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:50 Page 49 Yuneec La grande nouveauté de ce salon ! Voir présentation en page 24 et 25 de ce numéro. www.yuneec.com Flightstar e-Spider Tom Peghiny, président de l’entreprise Flighstar, décrit ainsi son vol avec Le e-Spider : « C’est le meilleur Flighstar avec lequel j’ai jamais volé ! » A vide, l’avion pèse 107 kg et passe dans la caté- gorie Ultralight Part 103 qui dispense de toute li- cence et identification aux USA. Il est propulsé par un moteur électrique Yuneec de 20 kW et peut rester 45 mn en l’air. Il est basé sur le Flighstar monoplace qui connut un vif succès au début des années 80. www.fly-flightstar.com 49 283Oshkosh.qxp 21/08/2009 15:45 Page 50 Rassemblement construit au cours de l’ann6e, de telle sorte qu’on devrait voir l’avion prêt ä voler au prochain ras- semblement d’Oshkosh. www.pc-aero.de Sonex ElectraFlyer-X Pionnier du E-flight aux USA, Randall Fischman est venu ä Oshkosh avec la troisième g6n6ration de ses e-machines : après le e-chariot, et le monoplace ElectraFlyer c’est au tour du biplace ElectraFlyer-X. Cet avion en kit compos6 de lots pr6fabriqu6s, est motoris6 par un moteur brushless de 50 ch qui fonc- tionne avec le courant fourni par 4 packs de batte- ries. L’6nergie stock6e devrait suffire pour un vol de deux heures, 6tant donn6 que la consommation pour un vol horizontal est de 6 kW. La vitesse minimum est de 55 km/h, la vitesse de croisière de 130. Fishman explique l’absence de cöne : « Le temps étant compté avant Oshkosh, il a fallu que je me dé- cide entre monter l’hélice ou le cöne. » Deux packs de batteries sont plac6s devant le tableau de bord et les deux autres dans le coffre ä bagages ä l’arrière de la cabine. Ax6 sur la s6curit6, Fishman a envelopp6 chaque pack de 18 kilos dans un conte- neur en inox. Son moteur est refroidi par eau et les packs de batteries par air. Le poids ä vide de l’avion batteries comprises est de 350 kg et est conforme aux normes LSA. Tout comme le E430 de Yuneec, l’ElectraFlyer-X, les a6ro-freins sont plac6s sur le dessus de l’aile. L’envergure est de 15 m. Fishman pourra v6rifier si les performances de sa machine sont conformes aux estimations lors du premier vol de l’ElectraFlyer-X qui devrait avoir lieu sous peu. Le kit complet sans batteries est annonc6 ä 65 000 $US, les batteries n6cessaires au vol coütent 15 000 $US de plus. www.electraflyer.com Sonex pr6sentait l’update de son Waiex ä propul- sion 6lectrique, qu’on a d6jä pu voir ä Oshkosh il y a deux ans. Il fit la d6monstration de fonctionne- ment du pack 6lectrique. Mais sa machine n’a pas encore vol6. Pour l’instant, le moteur 6lctrique dont elle est 6quip6e fonctionne avec le courant d’une batterie classique au plomb. Les techniciens de Sonex ont pris la d6cision de tout produire eux- mêmes, ce qui a nettement ralenti le processus de d6veloppement. Pour l’heure, ils travaillent ä l’int6gration de packs Lithium-Polymer dans l’avion test. www.sonexaircraft.com Voilure tournante Rotorway passe au Rolls Royce PC- Aero/une famille d’avions élec- Le c6lèbre constructeur de kit h6licoptère annonce un accord avec le motoriste britannique en sortant l’ Eagle 300T motoris6 par une turbine RR 300. Pour vous mettre sur laliste d’attente, il suffit de d6poser 5 000 $ Ce nouveau biplace ä turbine en kit risque de faire de l’ombre ä beaucoup. www.rotorway.com ■] triques L’entreprise allemande PC-Aero pr6sentait le modèle d’un avion ä propulsion 6lectrique qui doit être le premier de toute une gamme. Le premier prototype doit être 50