MegaZine3 requires JavaScript and Adobe® Flash® Player 10

Please ensure you have JavaScript enabled in your browser. Even if you do not have the Adobe® Flash® Player installed, this may allow a fallback version to be rendered.

To install the Adobe® Flash® Player, follow the links below:

Get Adobe Flash Player

If you still encounter problems after installing the Adobe® Flash® Player, from the above link, try this one:

Get Adobe Shockwave Player

Powered by MegaZine3

280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:06 Page 26 Rassemblement par Marino Boric &Ulrich Hahn, traduction Cynthia Busse Photos : Marino Boric, Ulrich Hahn et Willi Tacke SUN’N FUN 2009 > Faux départ, atterris 26 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:07 Page 27 EN FLORIDE > Ce Sun’n Fun est ä considérer comme un modèle réduit du rassemblement d’Oshkosh. Si l’on ne peut aller ä l’un, il faut aller ä l’autre. L’un et l’autre se caractérisent par des présentations en vol remarquables. cc ßlotes, bienvenue äu Spring Breäk ! » C’est par ce slogan que les visiteurs du dernier Fly-In dtaient accueillis ä Lake- land en Floride. Le Spring-Break est tra- ditionnellement fêtd dans la liesse par les dtudiants des universitds lors d’une se- maine de congds. Au ddpart, malgrd le so- leil et des tempdratures estivales, l’hu- meur n’dtait pas ä la fête ä Lakeland, que ce soit cötd exposants ou cötd visiteurs. Contrairement ä l’Aero (VM 279), le Sun’n Fun a connu de grosses pertes : beaucoup de stands dtaient ddcimds, d’autres manquaient carrdment. Les premiers jours, les visiteurs ne se pressèrent pas. A 35 $ l’entrde plus, pour la première fois, 5 $ de parking, c’est comprdhensible ! Heureusement, la situa- tion s’amdliora au fil des jours. Au bilan, les exposants dtaient même satisfaits. Air- craft Spruce ou Sporties annoncèrent plus de transactions que l’an passd. A proximitd de l’entrde se trouvait le « LSA-Mall ». Cette surface d’exposition rdservde aux Light Sport Aircraft arborait un optimisme ä toute dpreuve. Depuis l’adoption de cette catdgorie en 2005, l’industrie autour du LSA s’est largement ddveloppde aux USA. Kitfox est ainsi le 97e constructeur ä avoir obtenu la certifi- cation S-LSA. Dan Johnson, prdsident du LAMA (Light Aircraft Manufacturers As- sociation) nous a expliqud : « Ce secteur de l’industrie se porte relativement bien en ce moment. Si la crise empire, les gens n’auront plus autant d’argent. Avec les LSA, ils peuvent malgré tout s’oc- troyer un avion flambant neuf ä moindre prix . » Cötd e-flight, mis ä part l’Elektra Flyer de Randal Fishman, visible depuis deux ans ddjä, très peu de choses. Pour le reste, dgalement peu d’innovations. La proximitd du Salon Aero en Allemagne explique certai- nement cela, la majoritd des machines cer- tifides LSA venant d’Europe. > REMOS > www.remos.com Les revendeurs se battaient joyeusement pour savoir lequel dtait le premier. Corvin Huber, le PDG, nous expliqua : « En 2008, malgré la crise, nous sommes passés de la septième ä la deuxième place sur le marché américain. Nous avons même tenu la première place pendant quelques mois. Nous produisons actuelle- ment 120 avions par an et pouvons aug- menter jusqu’ä 180. » Michael Meirer, responsable de Remos Amerika nous confia la vdritable raison de cet enthou- siasme : le FIT (Florida Institute of Tech- nology), une des plus grandes dcoles de vol de Floride va s’dquiper dès ä prdsent de Remos GXpour faire les formations. Nick Frisch, directeur du FIT, ajouta : « Les anciens Piper sont remplacés l’un après l’autre par des Remos ». Le nombre final n’est pas encore clairement ddfini. Dans un premier temps, il est prdvu d’uti- liser 11 Remos ä Daytona, tandis qu’il est ä l’dtude d’agrandir le champ d’activitds des pilotes de loisir au niveau des dcoles. Le centre d’entraînement Emil Buehler vient tout juste d’ouvrir ses portes ä Mel- bourne (Floride), dans lequel 5,1 millions de dollars viennent d’être investis. La qua- litd des Remos, la longdvitd des appareils et leur ergonomie ont plaidd en leur fa- veur. Ils offrent aussi l’avantage de se re- plier ce qui permet de loger quatre GXä la place d’un appareil normal. sage réussi ! > Remos 27 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:08 Page 28 Rassemblement > FLIGHT DESIGN > www.flightdesign.com Un autre constructeur allemand ä la tête de l’ensemble des certifications LSA aux USA et qui a remport6 20 %du march6. Trois cents exemplaires vendus en 2008. « De novembre ä mars, nous avons connu une baisse draconienne de demandes » nous confie Tom Peghiny, patron de Flight Design USA. « Rien n’allait plus. Mais, depuis mars, les ventes ont repris et nous avons pu nouer des contacts lors du salon. » Les trente agents am6ricains sont 6paul6s ä pr6sent par un nouveau concept. Le facteur « fun » vient toujours plus au premier plan. > Lightning > Matthias Betsch Tom Peghiny s’explique clairement ä ce sujet : « Nous devons convaincre les gens que les avions LSA ne sont pas seulement un bon investissement mais qu’ils apportent dgalement beaucoup de plaisir. » La transmission hybride a suscit6 un grand int6rêt, tout comme ä l’Aero. Conjugu6e au Rotax 914, son moteur 6lectrique apporte près de 40 ch. Cet ensemble de 160 ä 180 ch est bien sür surdimensionn6 pour un LSA, c’est pour cette raison que Matthias Betsch, le PDG, est en pourparler avec d’autres constructeurs. « Les rdactions sont rd- servdes. Les arguments en faveur d’un mo- teur qui consommerait moins sont convain- cants. Nous avons dgalement trouvd une ddmarche qui va nous permettre d’dcono- miser des frais de certification. Comme ce moteur va être installd dans des avions certi- fids, il faut qu’il soit dgalement aux normes. Les frais peuvent facilement atteindre un mil- lion de dollars. Pour contourner ce pro- blème, nous utilisons un moteur certifid comme le Rotax 914, le e-motor tenant lieu d’dclairage et d’allumage est alors considdrd comme compldmentaire. Il faudra pour ce faire certifier que l’appareil peut atteindre les taux de montde requis sans son aide et qu’ils peuvent être dissocids.» > TECNAM > www.tecnam.com Tecnam 6galement aimerait prendre plus d’envergure sur le march6 des avions 6cole aux USA. Pour cette raison, l’entreprise a of- fert ä l’Universit6 Embry-Riddle Aeronau- tical de Daytona, l’une des plus grandes 6coles des USA, un P-92 Echo Classic flam- bant neuf. Un coup d’essai qui devrait nor- malement rapporter ses fruits ä long terme. Le biplace P-2006 ne sera introduit aux USA qu’ä Oshkosh et le nouvel LSA, le P 2008 tant admir6 ä Friedrichshafen, ne fera son ap- parition en Am6rique qu’ä la fin de l’ann6e. > GREEN TECHNOLOGY > www.erau.edu Sur le stand de l’universit6 Embry-Riddle Aeronautical 6tait pr6sent6 pour la première fois le Jet Dragster mü au biocarburant. Etonnant pour les Europ6ens, gât6s en 6ner- gies 6cologiques, de voir les Am6ricains choisir justement cet engin d6voreur de car- burant comme exemple pour la technologie verte. > LIGHTNING > www.flylightning.net L’entreprise Arion Aircraft LLC a tout juste obtenu la certification S-LSA pour le Light- ning LS1. Ce dernier est une l6gère variante du Lightning avion, qui est propos6 depuis 2006 en tant que kit. Environ 40 exemplaires de ces avions volent d6jä. La variante LS1 est 6quip6e d’un 6 cylindres Jabiru 3300 de 120 ch. Avec l’6quipement de s6rie, l’avion coüte 94 000 US$ mais le modèle avec 6cran digital expos6 au Sun’n Fun atteint les 115 000 US$. Cet avion a 6t6 d6clar6 l’an dernier « Best Performer » des LSA. Les Lightning sont propos6s en kit, seule la va- riante LS1 est distribu6e prête ä voler. Une 6tude ä la certification E-LSA est en cours. Pete Krotje nous explique : « Nous avons eu besoin de deux ans pour accdldrer le Light- ning et d’un an pour le ralentir ä nouveau afin qu’il puisse rentrer dans la classe LSA. » A cette fin, un car6nage a6rodyna- mique ainsi que des car6nages de roues fu- rent d6velopp6s. Les Winglets furent enlev6s en bout d’aile et l’h6lice remplac6e. L’avion semble être très r6sistant, l’aile a support6 11 G. > Green Technology > Nouveau Garmin Flight Design 28 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:09 Page 29 > CESSNA > www.cessna.com Le deuxième accident du prototype du Cessna LSA parti en vrille fit l’objet de toutes les conversations. D6claration officielle du constructeur : « A l’intdrieur des limites de sd- curitd exigdes par la classe LSA, le Skycatcher ne posait aucun problème. Pour augmenter cette sdcuritd, nous avons dgalement fait des tests en dehors de ces limites. Lors d’un de ces tests avec un centre de gravitd bien en decä du domaine autorisd, l’appareil est parti en vrille et le pilote a ouvert le parachute de secours. La machine a dtd retravaillde, les ddlais de li- vraison ont pris du retard.» Il affirmait aussi : « Nous attendons beaucoup du programme Skycatcher et le mènerons ä bien car c’est une pièce maîtresse de notre stratdgie de marchd. Jamais encore le besoin d’un avion-dcole dconomique ne s’est fait res- sentir ä ce point, et nous pensons être bien placds pour rdpondre aux exigences de ce marchd. » Cessna avait 6galement quelques bonnes nou- velles : malgr6 la crise de l’aviation g6n6rale plusieurs contrats furent conclus pour des flo- tilles de 172 et 182. > KITFOX > www.kitfoxaircraft.com Depuis 1980, Kitfox est le plus c6lèbre avion en kit des USA. L’entreprise a cependant chang6 plus d’une fois de propri6taire ces dernières ann6es. Le nouveau directeur, John McBean, veut lui aussi tenter le saut dans la classe LSA, « Deux mille quatre cents exemplaires sillon- nent le monde et, en un million d’heures de vol, pas le moindre problème structurel n’est apparu », a constat6 McBean ä Lakeland de- vant les journalistes, «Nous pensons que les conditions sont excellentes pour en faire un LSA cdlèbre. » Kitfox a all6g6 son biplace de la s6rie 7 et obtenu la certification S-LSA. Il sera propos6 prêt ä voler et non plus en kit. Le prix est compris entre 83 000 et 96 000 US $ selon les options. Le Kitfox S- LSA est 6quip6 d’un Rotax 912. La marque est particulièrement fière d’annoncer que la machine peut transporter 2 personnes et 70 kg de bagages. > CIRRUS > www.cirrusaircraft.com Cirrus Design est en deuxième position des constructeurs d’aviation g6n6rale. Le projet de son LSA Cirrus-SRS est gel6 pour l’ins- tant. « Etant donnd les brèches dans la vente des monoplaces, nous concentrons momen- tandment nos efforts sur le Jet » d6clarait le nouveau directeur, Brent Wouters, lors d’une conf6rence de presse. > PIPER > www.newpiper.com Piper Aircraft en troisième place des constructeurs am6ricains a de nouveau chang6 de propri6taire. Imprimis, une soci6t6 d’investissement, dont le siège est en Europe de l’Est, a repris l’entreprise. > EPIC > www.epicaircraft.com Rick Schraleck, repr6sentant et propri6taire de l’entreprise Epic Aircraft, fabricant d’un jet de business haut de gamme, annonça l’ex- tension de sa gamme Jet mais 6galement un projet de LSA, le Focus. Ce biplace volera dans la classe LSA 6quip6 d’un moteur Rotax ou d’autres moteurs jusqu’ä 300 ch. Le fuselage reste ä l’identique, seules les ailes seront adapt6es aux diff6rents types de motorisations. Schrameck mit le projet du Focus en route au d6but des ann6es 2000. Il le gela ensuite pour entreprendre quelque chose de « plus grand ». A cette 6poque, les jets ultra-l6gers 6taient ä la mode. Avec la renaissance due au march6 LSA, il a ressorti son projet du pla- card et poursuit son d6veloppement. Cette version LSA du Focus sera visible ä Osh- kosh. La variante en kit du Focus est appa- rent6e aux modèles Lancair. Schrabeck sou- ligne sans être pr6cis que « Ce Focus sera certainement bien moins cher que les modèles concurrents. » > Cessna > Kitfox > EPIC 29 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:10 Page 30 Rassemblement > EVEKTOR > www.evektor.cz Jo Bostik, patron de l’agence am6ricaine d’Evektor avait l’air satisfait. Trois com- mandes fermes pour les avions 6quip6s IFR dès les premiers jours du salon. Si l’avion est 6quip6 de la sorte et que le pilote a une auto- risation IFR, on pourra certainement bientôt voler avec des LSA IFR aux USA, une r6vi- sion de la r6glementation est actuellement ä l’6tude. > Samson Motors/Switchblade > TERRAFUGIA > www.terrafugia.com Carl C. Dietrich se r6jouissait de l’accueil fait par le public ä sa voiture volante ä ailes repliables. Il a même fallu s6curiser l’auto volante derrière des chaînes : «Nous devons être très prudents et éviter que notre seul prototype volant soit endommagé.» La voi- ture 6tait juste expos6e en statique. > Samson Motors/Switchblade > wwwiamsonmotorworks.com Autre machine destin6e ä voler dans la classe LSA, le Switchblade de Samson Motors Inc. Ce tricycle biplace est motoris6 avec un Wankel qui entraîne une h6lice entièrement car6n6e. A l’origine, il 6tait pr6vu que l’aile soit t6l6scopique. Finalement, pour des raisons techniques, la solution choisie est une aile ci- seaux. Elle est fix6e ä l’arrière de l’appareil et peut être repli6e et escamot6e en dessous de l’avion. Cette moto volante est 6quip6e d’un plan canard ä l’avant. Sam Bousfield, CEO de Samson Motors d6clarait : « Nous avons conçu cet avion comme une moto volante, les contraintes de certification pour la circulation routière sont moins exigeantes pour les motos. » Sam pense pouvoir pr6senter une ma- chine achev6e ä Oshkosh. Avionique Les 6crans digitaux sont devenus standard dans toutes les classes d’avion. Cette ann6e, on vit même dans la classe LSA plus de cockpits 6quip6s d’6crans digitaux que d’6- crans classiques. La tendance va de façon si- gnificative vers l’int6gration de plusieurs 6crans et systèmes dans une seule unit6. Mis ä part la grande marque Dynon/BMA (www.dynonavionics.com), l’entreprise Aspen Avionics (www.aspenavionics.com) ren- contre un succès grandissant avec son système Evolution-Flight-Display, en partie dü ä des prix particulièrement int6ressants. La patrouille de voltige d’Aero-Shell en a 6quip6 ses T6. Plus anachronique, on le trouve 6galement sur d’anciens Warbird puisque les pièces d’origine sont ä pr6sent introuvables. La soci6t6 Forward Vision (www.forward-vi sion.net) propose une nouveaut6 très int6res- sante. Son Forward-Looking-Infrared-Ca- mera-System, jusqu’ä pr6sent install6 dans des jets coüteux ou de gros avions de trans- port, est d6clin6 dans une variante relative- ment abordable pour juste 15 000 US$. Cela apporte une aide pr6cieuse aux appareils de l’aviation g6n6rale et aux LSA pour une meilleure visibilit6 de nuit et par temps de brouillard ou travers6es de fum6es. Cet appa- reil reconnaît même les animaux errant sur la piste ou les oiseaux en vol. Il a 6t6 mis ä l’6- preuve sur des avions LSA lors de la lutte contre les incendies qui ont ravag6 l’Australie. > Terrafugia > Forward Vision 30 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:11 Page 31 > Cygnet 2 Krucker > Explorer L 103 Retour des pendulaires > AIRBORNE > www.airborne.com.au > EVOLUTIONS TRIKES > wwww.evolutiontrikes.com Aprbs le dbpart de la plupart des LSA trois axes et le recul radical des paraplanes, passbs de 30 ä 5 exposants en 5 ans, les pendulaires fêtbrent leur retour ä Paradise City. Nouvelle tendance chez les pendulaires. Le petit nombre d’exposants qui ont survbcu aux annbes passbes prbsentaient de nouveaux modbles et les clients btaient au rendez-vous. Ces derniers re- cherchent des monoplaces sans certification al- lant jusqu’ä 115 kg de masse ä vide ou des bi- places avec une certification S-LSA. > KRUCKER MANUFACTURING LTD On a dbjä pu voir le Trike Revo, basb sur l’Apollo Monsoon, ä l’Aero. Le cadre est en tubes Reynold soudbs, extrêmement rbsis- tants. Toutes les pibces sont fraisbes CNC avec soin. Les finitions comme les repose- pieds rbglables en trois positions, les sibges gbnbreux, le systbme de frein qui agit bgale- ment sur les roues arribre, la fourche tblbsco- pique ä l’avant et le montage du moteur mon- trent que l’on a affaire ä un ULM haut de gamme. L’aile est une Quest GT4 de North- Wing (wwww.northwing.com), haubanbe et trbs maniable, bquipbe d’un trim blectrique. L’XT Outback d’Airborne est exposb, pour la premibre fois, avec sa nouvelle aile SST. Cette dernibre est haubanbe. Sa gbombtrie ressemble ä la Streak-3. La SST se diffbrencie cependant par sa moindre bpaisseur et sa plus grande corde. Elle vole 12 km/h de plus que la Streak-3 et Airborne pense augmenter sa vne au-dessus de 150 km/h. La structure trbs robuste est bquipbe de pneus Toundra et a une bonne garde au sol. Ce pendulaire devrait faire honneur ä son nom. > Airborne Outback > wwww.flyamphib.com Ce sont leurs chariots qui attirbrent en premier notre regard. Le Trike Cygnet 2, certifib LSA, est bquipb de flotteurs alu soudbs et d’un Rotax 912 UL. Son train, stabilisb par des pneus Toundra, peut être rentrb et sorti par un systbme ingbnieux de levier. L’aile simple hau- banbe de 17 m2de Northwing dbcolle l’appa- reil rapidement, comme nous avons pu l’ad- mirer lors du Splash-In sur le lac Agnes attenant. Krucker prbsentait bgalement l’am- phibie monoplace Explorer L 103, un mono- place de la classe ULM des 115 kg bquipb, lui aussi, d’une NorthWing Maverick. Cette machine simple motorisbe par un Hirth, fut la plus rapide lors d’un dbcollage hors compbtition. L’Explorer peut être livrb en kit prbmontb. Tous ces chariots bquipbs de flot- teurs montraient clairement que la piste consti- tube par l’eau est comparable ä une piste en dur. Il suffit donc d’une bonne flaque et d’une canne ä pêche et c’est le bonheur ! Les flot- teurs fabriqubs par Krucker (50 kg environ la paire) sont vendus sbparbment sans chariot mais avec un kit de montage. Le coüt s’blbve ä environ 5 000 $ plus port. 31 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:12 Page 32 Rassemblement > Fly Hard Trikes > Fly Hard Trikes > FLY HARD TRIKE > wwww.flyhardtrikes.com Michaël Theeke, patron, constructeur et mo- niteur de l’entreprise, pr6sentait son mono- place sans certification, le Skycycle, d6jä pl6biscit6 plusieurs fois. Les chariots, sus- tent6s par la Maverick de NorthWing, don- nent une impression de s6rieux et de robus- tesse. Au niveau poids, ils pourraient aussi être utilis6s sans certification US (jusqu’ä 120 kg). Equip6 au choix d’un Rotax 447 ou d’un Kawasaki de motoneige, le pilote peut savourer les joies de la vitesse, abrit6 par un petit car6nage. Les pots d’6chappement re- couverts de c6ramique, qui ne rouillent donc pas, sont eux aussi remarquables. Michaël peut 6quiper chaque appareil selon les voeux de ses clients. > AIR TRIKES > www.airtrikes.net Le Canadien d’origine russe, Vassili Tara- kanov, jouit d’une exp6rience remarquable dans le montage de moteurs et de transmis- sions de toutes sortes. Constructeur d’avions de formation et ing6nieur dans la recherche > Quik GT 450 chez Sukhoy, il s’est install6 au Canada oü il construit des chariots dans sa propre soci6t6. On pouvait voir le Eagle-Geo renforc6 et pr6 par6 avec un gros Suzuki de 100 ch et d’une injection 6lectronique. Une variante avec un 1150 BMW 6tait 6galement expos6e. Les ailes sont au choix des X14 ou X17 d’un constructeur russe et des Aeros (www.aeros. com.ua). > Eagle-Geo avec moteur Suzuki > Eagle-Geo avec moteur BMW > P & M AVIATION > www.pmaviation.co.uk 6tait bien repr6sent6e par son Quik GT 450 et sa nouvelle aile Quik-R. Cette aile de 11 m2 est hauban6e et pourvue de winglets. Grâce ä sa construction particulière, elle peut voler ä 32 280pages26-33.qxp 26/05/2009 11:12 Page 33 de tres grandes vitesses (Test VM 279). Le systeme de trims dlectriques permet de voler entre 100 et 160 km/h. La vne est poft& ä 193 km/h, ce qui en fait l'aile la plus rapide du monde. La vitesse minimum est de 64 km/h. Gräce au taux de change favorable, cet en- semble haut de gamme est tres concurrentiel. > NORTHWING > www.northwin ..com Cette societe implantee dans l'etat de Wa- shington etait largement representee par ses ailes tres repandues chez les autres construc- teurs mais aussi par sa grande palette de cha- riots differents. Etaient presentes le chariot ultra-leger ATF sustente par une Stratus, puis le monoplace Maverick et les biplaces Apache et Navajo, prevus pour une utilisation dans l'Out- back (pneus brousses et grande garde au sol). NorthWing, leader des constructeurs ameri- cains, est tres innovant dans le domaine des ailes pendulaires et deltas. Splashs in De nombreuses machines de visiteurs etaient equipees de flotteurs et barbottaient joyeuse- ment, souvent equipees de flotteurs Full Lotus (www.full-lotus.com). Une armada de Sea-Rey sillonnait aussi le ciel et les flots sans compter les Rans et autres CH 701. Bilan Lors de la conference de presse, John Burton annoffl pour 2009 environ cinq pour cent de visiteurs de moins que l' an dernier. Les 500 exposants (20 de moins que armee precedente) ont eu moins de visiteurs mais ceux qui etaient presents se sont reveles etre de Bons acheteurs ! Il y eut suffisamment de « Sun » pour les visiteurs, les passionnes ayant trouve pas mal de « Fun ». Majoritaire- ment les exposants etaient satisfaits.